La web série Reine, une première de la sorte au Québec!

Un vendredi soir comme je les aime m’attendait à la soirée de lancement de la web série Reine le 19 janvier dernier. Entourée de femmes en majorité issues de la communauté noire de Montréal, j’ai assisté, en exclusivité, à la projection du premier épisode de cette toute nouvelle web série québécoise réalisée, scénarisée et montée par Sandra J. Mathieu et mettant en vedette des jeunes professionnelles noires dans leur quotidien. Au-delà du divertissement, Sandra, au travers de son œuvre, espère ouvrir les horizons quant à l’expérience de la femme noire au Québec et souligner l’importance de la représentation et de la diversité dans les médias.

hDuPunch-38Nadine Alcindor, Cindy Charles, Sandra Mathieu & Anne-lovely Étienne

Cheveux, image de soi, identité, le tout en 5 minutes

Dans un format court de cinq minutes, le premier épisode de Reine nous présente Iris, une jeune femme qui se voit offrir un poste de présentatrice dans l’émission pour laquelle elle travaille. Une opportunité inespérée à première vue, mais rapidement, cette promotion remet en question son identité lorsqu’on exige d’elle qu’elle lisse sa tignasse bouclée. Jouée par la talentueuse Lorna Kidjo, nous voyons Iris être tourmentée devant le dilemme qui se pose devant elle. Une situation qui peut sembler banale, mais pour toutes les sœurs qui lisent ces lignes, représentant une réalité un peu trop familière : changer son apparence afin de se conformer aux critères de beauté eurocentristes imposés par la société ou rester authentique à soi-même au détriment de certaines opportunités de carrière? Cette question est d’autant plus d’actualité vu le mouvement du retour aux cheveux naturels qui a apparu en force au cours des dernières années. D’ailleurs, en discutant avec Lorna, l’actrice principale de l’épisode, elle a partagé son désir d’aborder ce thème : « Les cheveux naturels, c’est encore nouveau pour moi, c’est un sujet sur lequel je voulais écrire, alors quand le projet de Sandra s’est présenté à moi, I was like I’m doing this! ». Je vous laisse le soin d’aller voir le choix final d’Iris. Quant à moi, j’ai trouvé rafraichissant de voir ce sujet traité dans une série québécoise, une première, si je ne m’abuse.

hDuPunch-46

Les poupées d’or

Diversité dans les médias, un sujet qui tient à cœur

La soirée ne s’est pas arrêtée là! Suite au visionnement de l’épisode, nous avons eu droit à une discussion captivante avec les panélistes Cindy Charles, animatrice de l’émission télévisée Les divas du divan et Nadine Alcindor, directrice générale chez Ateliers Médias Formation, le tout animé par la dynamique journaliste et chroniqueuse Anne-Lovely Étienne. Ces trois passionnées des médias, ont partagé leurs expériences et anecdotes en tant que femmes noires faisant carrière dans la sphère publique. Bien qu’encore en minorité dans les médias, elles ont rappelé que les barrières se brisent pour les personnes issues des communautés culturelles. Elles ont souligné que, afin de pleinement voir cette diversité, des actions concrètes doivent être mises de l’avant par exemple, de promouvoir les initiatives et évènements de nos communautés afin de ne pas passer inaperçu, de penser à la production afin d’être les gestionnaires de ce qui est présenté à la caméra et enfin, pour les parents, l’importance d’encourager ses enfants dans leur passion. Trois conseils pour ceux et celles qui sont attirés par le domaine médiatique ont clôturé la discussion :

  1. Prenez votre place. Il faut aimer ce domaine et ne pas se gêner d’aller chercher des connaissances (bénévolat, études, etc.).
  2. Ne pas hésiter à se lancer et foncer. Il faut le faire parce qu’on est passionné.
  3. Persévérer. Le monde médiatique est un domaine qui peut être difficile pour tout le monde, il faut s’écouter et aller jusqu’au bout.

C’est sur ces notes inspirantes qu’a pris fin cette soirée de lancement bien remplie. Nous avons bien hâte de voir la suite des épisodes; et comme Sandra, la réalisatrice, l’a si bien dit : « On se proclame Reine, si les médias ne veulent pas le faire, nous on va le faire. »

Écoutez l’épisode #1 de la web série ici

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Merci à Fidélité pour les photos !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.